Alors, Robin !

Quelle idée saugrenue que de souffler sa propre flamme !
C’est certainement égoïste de ma part, mais vous êtes une icône de ma propre vie qui s’efface.
Vous êtes comme un phare rassurant qui éclaire les égarés. La tempête a été trop forte, probablement.
Toutes mes condoléances à vos proches, et aux Chicagoans, votre patrie originelle.

Quelle tristesse…